viernes, 24 de junio de 2016

Continua la huelga de hambre de los presos políticos en Marruecos



INFORMATION A L’OPINION PUBLIQUE NATIONALE ET INTERNATIONALE





La prisonnière politique du bastion de Marrakech Myriam AMANI a entamé une grève de la faim de 48 heures, du jeudi 23 juin 2016 au samedi 25 juin 2016, pour arracher les revendications justes et légitimes qui sont les siennes.



Comme vous le savez, la camarade a été arrêtée, le 19 juin 2016, avec 12 de ses camarades de lutte, suite à la manifestation des étudiants boursiers pour exiger le paiement de leur dû.

Depuis ce jour, ces prisonniers politiques sont enfermés dans des conditions inhumaines et dégradantes, dans les deux prisons de Marrakech : BOULMHERZ et d’OUDAYA. Ils subissent au quotidien des humiliations, des exactions, des violences physiques et morales de la part des matons et des directeurs des prisons. Tous leurs droits les plus élémentaires leur sont refusés – comme le droit à poursuivre ses études, à avoir accès aux livres de la bibliothèque, à une alimentation de base correcte, à la santé et à une hygiène décente et enfin à un droit de visite des familles.



C’est pour toutes ces raisons que la camarade mène cette grève de 48 heures qui pourra se poursuivre et se transformer en grève de la faim illimitée, si aucune réponse favorable n’est donnée à ses revendications et pour le rétablissement de son bon droit.

INTENSIFIER LA RESISTANCE DANS LES GEOLES DE LA REACTION MAROCAINE !

LIBERTE IMMEDIATE ET SANS CONDITION POUR LE GROUPE DE MYRIAM AMANI !

LIBERTE POUR TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES AU MAROC !

23 juin 2016

Traduit par le Comité d’action et de soutien aux luttes du peuple Marocain


------------

No hay comentarios:

Publicar un comentario